A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Home / Monde / Afrique / Atos propose son arbitrage pour la course à la supériorité quantique

Atos propose son arbitrage pour la course à la supériorité quantique

Le groupe informatique français a dévoilé, ce vendredi, Q-score, une unité de mesure de performance quantique qu’il veut universelle. « Atos organisera la publication d’une liste annuelle des processeurs quantiques les plus puissants au monde selon Q-score », dont la première est prévue pour 2021, a-t-il par ailleurs indiqué dans un communiqué.

Atos a conçu une méthodologie permettant de comparer l’efficacité des différents prototypes d’ordinateurs quantiques en cours de développement à travers le monde, a-t-il annoncé ce vendredi.

Plusieurs entreprises, des géants américains Google et IBM à des firmes moins connues comme Rigetti, sont lancées dans une course pour parvenir à construire l’ordinateur quantique qui sera le premier à battre les plus puissants des ordinateurs classiques.

Google a annoncé fin 2019 avoir atteint cette supériorité quantique, mais cette assertion est contestée par IBM.

L’outil logiciel que propose Atos, baptisé Q-Score, permettra de comparer les machines en testant leur aptitude à résoudre de manière homogène des problèmes mathématiques dits « d’optimisation combinatoire », pour lesquels les attentes de l’industrie notamment sont très fortes.

« Atos organisera la publication d’une liste annuelle des processeurs quantiques les plus puissants au monde selon Q-score », dont la première est prévue pour 2021, a indiqué ce vendredi le groupe informatique français dans un communiqué.

Sur la base des informations fournies par les différents protagonistes de la course à l’ordinateur quantique, Atos estime que les Q-score des machines actuelles « varient autour de 15 » et seront autour de 20 en 2021.

Le groupe informatique français estime que la « supériorité quantique » dans l’optimisation combinatoire sera atteinte avec un Q-score de 60.

Une révolution informatique à ses balbutiements

Les ordinateurs quantiques reposent sur l’exploitation de propriétés surprenantes et parfois contre-intuitives de la matière au niveau de l’infiniment petit, atomes, photons, ou électrons.

Leurs capacités théoriques sont immenses pour certains types de calculs, et pourraient révolutionner l’informatique, mais pour l’instant, la technologie est encore balbutiante.

Les prototypes d’ordinateurs existants n’offrent pas de performances suffisamment stabilisées pour permettre un usage industriel.

Atos vend déjà des simulateurs quantiques, qui permettent aux développeurs de tester des algorithmes quantiques sur la base d’une machine classique transformée pour se comporter comme un ordinateur quantique.

Le groupe en a déjà vendu 30 à travers le monde, à des centres de recherche scientifiques ou à des gros industriels comme Total ou Bayer, selon le directeur général d’Atos Elie Girard.

Atos prépare également pour 2023 un « accélérateur quantique », une machine qui associera un serveur haute performance classique avec une machine quantique et sera capable d’accélérer radicalement certaines tâches.

Atos travaille dans ce but avec la startup française Pasqal, qui développe sur des processeurs quantiques à ions neutres, et avec la startup finlandaise IQM.

Article de « latribune.fr »

A propos ithry-laib

Voir aussi

Drone espion et SNLE chinois

L’Asie du Sud-Est serait le théâtre d’une véritable guerre d’espionnage maritime entre la Chine et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *